Accueil > Fonctionnement d’une centrale thermique > La turbine > Turbine à action, turbine à réaction

Turbine à action, turbine à réaction

Turbine à action

Dans la turbine à action la détente se fait uniquement dans les aubages fixes. La pression est donc constante dans l’aubage fixe de chaque étage. En général, le premier étage d’une turbine est toujours à action. En effet, le premier étage d’une turbine est exposé à de fortes différences de pression et à une température élevée.

Turbine à réaction

Dans la turbine à réaction, la détente est répartie entre les aubages fixes et mobiles. Le degré de réaction est défini par la répartition de la détente entre les aubages. Lorsque le degré de réaction d’un étage est de 50%, la forme des aubages fixes et mobiles est la même ce qui diminue le nombre de moules nécessaires à la fabrication. Par contre pour réaliser la même détente, la turbine à réaction demandera plus d’étages, ce qui augmente la longueur de la ligne d’arbre. [1]

remarque

Que la turbine soit à action ou à réaction, c’est le changement de direction de la vapeur qui produit un déplacement de l’aubage mobile et produit à la fois des forces d’action et de réaction.

Notes

[1(cette phrase figure dans wikipédia, je la reprend car j’en suis l’auteur)

La turbine


Pour poser une question, donner votre avis, inscrivez-vous dans le forum !

thermodynamique.com

Alain Duparquet, conducteur en centrale électrique.

SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
©Paris DUPARQUET 1998-2014 la publication des textes est soumise à autorisation. Le texte de la méthode des cycles de Carnot partiels est déposé en France dans une enveloppe SOLEAU à l‘INPI. il est soumis à un contrat contrat Creative Commons. Les textes publiés dans le forum le sont sous la responsabilité de leur auteur.