Accueil > Des définitions simples > Loi de Mariotte des gaz parfaits

Loi de Mariotte des gaz parfaits

Si on chauffe un gaz, on augmente la vitesse de déplacement de ses molécules.
Le volume augmente.
Si on maintient le gaz emprisonné dans une enceinte indéformable, la pression et la température augmentent.
Dans le cas idéal d’un gaz parfait, on vérifie

P x V = R T

avec

P en Pascal

V volume molaire soit 22,414 litres

R constante des gaz parfaits = 8,314 J/mole.K

T en Kelvin

Remarques :

Certains gaz, dans des conditions de pression et de températures éloignées de la liquéfaction sont assimilables à des gaz parfaits.
Cela n’est pas toujours le cas pour la vapeur d’eau surchauffée.

La loi de Mariotte permet de déterminer l’enthalpie d’un gaz parfait contenu dans une enceinte en mesurant sa pression ou sa température.
Dans un univers idéal constitué d’un gaz parfait, la pression, la température ou l’énergie auraient une seule unité de mesure.

La constante R rend les unités cohérentes. L’intervalle d’un Kelvin est en effet égal à celui d’un degré Celcius qui a défini le zéro à la température de fonte de la glace et le 100 à la température de vaporisation de l’eau pour une pression atmosphérique normale. Il faut donc le "relier" au système métrique.

La loi de Mariotte des gaz parfaits est une illustration du premier principe de la thermodynamique qui stipule l’équivalence entre la chaleur et le travail.

Des définitions simples


Pour poser une question, donner votre avis, inscrivez-vous dans le forum !

thermodynamique.com

Alain Duparquet, conducteur en centrale électrique.

SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
©Paris DUPARQUET 1998-2014 la publication des textes est soumise à autorisation. Le texte de la méthode des cycles de Carnot partiels est déposé en France dans une enveloppe SOLEAU à l‘INPI. il est soumis à un contrat contrat Creative Commons. Les textes publiés dans le forum le sont sous la responsabilité de leur auteur.