Température

La température d’un corps est la mesure de son agitation moléculaire. C’est une fonction de la proportion d’atomes excités et d’atomes à l’état fondamental d’un corps. Elle représente l’énergie moyenne d’une molécule.

(On peut comprendre cette définition en définissant un atome excité comme étant un atome qui vibre beaucoup autour de sa position moyenne).

L’amplitude des oscillations d’un atome autour de sa position moyenne augmente avec la température. C’est ce qui provoque la dilatation, c’est à dire l’augmentation du volume d’un corps quand sa température augmente.

Unité : Kelvin

C’est une unité fondamentale du Système International car elle n’est pas liée au propriétés d’un corps particulier.

Symbole K

Echelle : La différence de température entre l’eau bouillante et la glace fondante sous la pression atmosphérique est de 100 K.

Zéro Kelvin : c’est la température qui correspond à une agitation moléculaire nulle. Un corps à cette température ne peut céder de la chaleur à aucun autre. L’échelle Kelvin a 1 seul point fixe qui est par convention le point triple de l’eau à 273,16 K. (soit 0,1°C)

Echelle Celcius :

Dans la vie courante, et dans les diagrammes, nous utilisons le degré Celsius qui a son point zéro à la température de la glace fondante et son point 100 à la température de l’ébullition de l’eau pure à une pression de 1013,25 hPa .

Ce n’est plus une unité fondamentale depuis 1954, on ne devrait donc pas l’utiliser.

Pourtant, les thermométristes expriment les températures inférieures à 0 °C en kelvins, et les températures supérieures en degrés Celsius.

Les diagrammes usuels sont gradués en degrés Celsius.

La graduation des deux unités étant la même une différence exprimée en K ou en °C donnera le même chiffre. (ce n’est pas un hasard, le Cesius est en quelque sorte un "ancètre" du Kelvin.)

Certains calculs sur les machines concernent des différences d’énergie et de température. C’est à cette condition que nous pouvons utiliser de degré Celcius.

Le zéro Celcius correspond à 273,15 K.

Le zéro Kelvin correspond à - 273,15 °C

Problème : Quel est le double de 10°C ?

Et bien non, ce n’est pas 20°C ! Il faut convertir en Kelvin.

10C = 283,15 K multiplié par 2 = 566,3 K.

et pour être plus parlant donne 566,3 - 273,15 = 293,15 °C.

Remarque : Il ne faut surtout pas utiliser des degrés Celcius pour calculer le facteur de Carnot.

Des définitions simples


Pour poser une question, donner votre avis, inscrivez-vous dans le forum !

thermodynamique.com

Alain Duparquet, conducteur en centrale électrique.

SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
©Paris DUPARQUET 1998-2014 la publication des textes est soumise à autorisation. Le texte de la méthode des cycles de Carnot partiels est déposé en France dans une enveloppe SOLEAU à l‘INPI. il est soumis à un contrat contrat Creative Commons. Les textes publiés dans le forum le sont sous la responsabilité de leur auteur.